De Évres à Bras-sur-Meuse Étape du 12 juillet

, par Bernard, Denis, Geneviève, Jacqueline, Jean-Paul, Maryvonne, Michel, Sylvie

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Les cyclistes à Waly Aucune rumeur de dopage de nos cyclistes L'essai du vélo électrique Réception spontanée dans la petite mairie de Brocourt Nous devons enfiler nos capes photo de groupe Sympathique dégustation devant la mairie de Bras sur Meuse Le repas chez Dominique Dominique à la guitare, Michel à l'harmonica et Corinne

Après toilette, ménage etc.. nous quittons Èvres à 9h. Le TGV Paris-Strasbourg, qui circule sur la ligne où le record du monde de vitesse a été battu, a attendu Denis pour la photo. Au passage à Waly, nous faisons une pause chez la cousine Nathalie. Nathalie, radieuse, fait un essai du vélo électrique de Jacqueline ainsi que Yves son mari. Nathalie en réclame un à Yves. Aucune rumeur de dopage de nos cyclistes sur l’Est Républicain.
Aujourd’hui l’étape est courte, d’ailleurs, nous passons à Rarécourt. A Brocourt, Marie-Alice, la femme du Maire Jean, nous attend au bord de la route. Elle offre gâteau et vin blanc de la région (excellent) en attendant que Jean, son mari, arrive. Jean et son épouse, ravis de nous revoir, nous organisent une réception spontanée dans la petite mairie où nous avions dormi, il y a 3 ans. Il nous sert son bon pétillant des Côtes de Meuse.
Avec beaucoup de sagesse et de bon sens, Jean répond à nos questions sur la vie de la commune et sur l’Europe.
Nous repartons vers 15h, nous sommes en Argonne et c’est de plus en plus vallonné, quelques kilomètres et nous devons enfiler nos capes.
La route descend en longeant la Meuse. Ce paysage calme inspire Jean-Paul : c’est beaucoup plus paisible, qu’il y a 90 ans (arrière front du champ de bataille de Verdun).
Dominique et Corinne viennent à notre rencontre à vélo quelques kilomètres avant Bras-sur-Meuse, non loin de la Meuse « endormeuse ». Nous arrivons à la ferme où nous allons passer la nuit. « Vous faites comme chez vous », nous dit Dominique.
Jean-Marie et Geneviève, sa femme, sont venus de Maheulles (maison relais en 2005). La correspondante de presse du l’Est Républicain et le premier adjoint nous attendent devant la Mairie de Bras-sur-Meuse. Celui-ci nous souhaite la bienvenue avec un discours fort sympathique. Il nous encourage dans la poursuite de notre aventure. Puis, dégustation d’un kir avec un vin blanc pétillant du Luxembourg mêlé à de la liqueur de mirabelle et des mirabelles.
Pour le repas, Dominique a prévu des grillades de sanglier. La soirée se poursuit en musique et chants tard dans la nuit, avec Michel à l’harmonica , Denis au chant en duo avec Maryvonne et Dominique à la guitare et au chant. La lampe frontale de Denis nous permet de lire les paroles des chansons de Brassens.

Article suivant Article précédent