Le retour en France Étapes des 15 et 16 août

, par Sur Les Pas d’Iga

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

A l'Alliance française Repas avec nos amis tchèques La synagogue de Plzen Dans les vitrines... Un peu de pluie avant de se quitter !

les automobilistes sont partis vers 6h 30
Sylvie et Hervé dans leur camping-car sont rentrés normalement en 2 jours
Jean-Paul et Bernard sont rentrés d’une traite à La Chapelle (arrivée dans la nuit vers 1h 30 … une folie !).

Le reste du groupe a été reçu (avec gâteau et café … enfin un vrai café au goût français !) à l’Alliance Française de 10 h 00 à 11h 30. Ensuite, toujours en compagnie des Tchèques de l’Alliance, direction un restaurant morave où Joseph nous a offert la Becherowka en guise d’apéritif et le vin morave pour le repas. Une longue attente a été nécessaire pour que nous soyons servis tous en même temps : nous en avons profité pour resserrer encore plus les liens entre français et tchèques par de longues discussions à bâtons rompus. Le début d’après-midi a été consacré à la visite de la synagogue. Vers 16h 00, séparation du groupe :

Pour les 7 "autocaristes", pilotés par Kveta, c’est emplettes personnelles en prévision du voyage ; magasin proposant des objets en bois, la mairie et sa maquette de la ville puis repas du soir (soupe aux tripes, traditionnelle et une dernière bière 50 cL bien sûr) dans le même restaurant. Nos amis tchèques Josef, Jirka et Georges les conduisent à la gare routière et restent avec eux jusqu’au départ du car. Les langues de nouveau se réchauffent autour de blagues d’amuseurs professionnels (ils se reconnaîtront).

Récupération des bagages laissés à l’Alliance puis tram vers la gare routière enfin trajet vers Nantes sans souci particulier (si ce n’est qu’il restait 7 places dans le car pour nos 7 "autocaristes") ; arrivée à l’heure prévue.

Pour Joëlle et Richard, visite de l’exposition Mucha avec Verka puis repas et nuit chez Vera. Samedi, retour vers la France un peu chaotique : train pour Prague avec 25 min de retard, bus pour l’aéroport avec 20 min de retard, avion avec 1h 10 de retard, TGV avec 30 min de retard. Résultat : arrivée à Nantes avec seulement 25 min de retard sur l’horaire prévu ; heureusement que les plages horaires permettant les changements de moyens de transport avaient été prévues larges.

Une anecdote : à l’aéroport, comme tous, il fallait liquider ses dernières couronnes tchèques … une boisson aurait été la bienvenue ! Heureusement nous avions regardé la carte en rentrant dans le bar, ce qui n’a pas été le cas d’un autre passager de l’avion qui a commandé un café et s’est retrouvé bien gêné avec son billet de 100 CZK : le café coûtait 120 CZK !!! (à comparer aux 20 à 35 CZK demandés habituellement dans le pays). Ni une, ni deux, il est revenu auprès des passagers et de manière très amusante il a fait "la manche" pour récupérer les 20 CZK qui lui manquaient auprès des autres passagers ; quelques secondes plus tard il allait royalement payer son café au bar ! (Pour information, la bière était à 135 CZK !)

En résumé, tout le monde est rentré à bon port.
Prochain rendez-vous le 12 septembre (autour d’un repas typiquement tchèque ? certains en parlaient) pour évoquer tous ces instants et tous ces chaleureux contacts que nous n’oublierons pas de sitôt et que nous aimerions faire partager à ceux qui sont restés au pays.

Article précédent