De Rakovnik à Plzen Étape du 9 août

, par Sur Les Pas d’Iga

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

En attendant le départ... ...une pause s'impose pour certains... Devant la cité U à Plzen La grand-place de Plzen A la brasserie

Dernier jour à Rakovnik. Ce matin, la pluie tombe par intermittence. Il faut aller prendre sa douche entre les averses.
Petit déjeuner sans charcuterie servi à 8h à la française avec pain, confiture et 2 gâteaux. Les draps sont rendus à la réception avec les clés du chalet. Départ en groupe pour la gare pour y déposer les bagages gardés par Michel, Sylvie et Jean-Marc avant de faire quelques emplettes pour le repas du midi dans le train.
Pain, chocolat, beurre, yaourts... tout est coché sur la liste de courses. Pourtant, le sentiment d’avoir oublié quelque chose se fait sentir. Ah oui ! Il reste une dernière formalité obligatoire à accomplir.
Il faut franchir le seuil d’un établissement d’utilité publique et prononcer ce mot « Gambrinus ! » et on est forcé de boire ce délicieux breuvage blond qu’on appelle couramment bière.

Avant de quitter la ville, Jean-Paul s’est résigné à aller déposer en mairie quelques cadeaux pour « Mr Radomir Dvorak »...
Retour à la gare pour le départ. A peine installés dans le train (tout le monde y est ?), Michel entreprend de manger. Bernard met gentiment en boîte Michel qui n’a pas aidé Maryvonne qui peinait à monter sa lourde valise dans le wagon. André se laisse finalement tenter par un pot de rillettes et une Branik, Nicole l’accompagne en mordant à pleines dents dans un poivron jaune.

Collines et forêts défilent par la fenêtre du train qui longe la rivière. On voit le château de Krivoklat sur un promontoire surplombant la rivière.
Une petite fille tchèque s’allonge sur la banquette en face de sa grand-mère. Séance photos. André montre l’écran à la petite fille et à sa grand-mère qui lui offre quelques cerises.
De nombreux petits chalets sont disposés le long de la rivière sur laquelle s’aventurent quelques canoës à proximité d’un camping tout en longueur. Quelques cavaliers avec des casques de VTT en guise de bombes font galoper leurs chevaux dans un manège.
De nombreux passagers épuisés, bercés par le balancement du wagon, se laissent aller à une sieste réparatrice (je ne citerai pas de noms).
Changement de train précipité à Beroun (tout le monde est-il monté à temps ? Oui. Ouf !)
Déjeuner dans le wagon.

A gauche (à droite pour certains...) un cloître ou un monastère beige aux tuiles rouges domine le village.
De grandes étendues de blé non moissonnées parsemées d’étangs s’étalent à ma gauche et à ma droite. Bientôt, les usines Skoda apparaissent de chaque côté avant l’arrivée à Plzen.
Fin du voyage. Descente à Plzen où nous attendent déjà nos fidèles hôtes tchèques (Véra, Vierka, ....)

Celles-ci nous conduisent en tram à la cité universitaire où nous prenons possession de nos chambres après une répartition par deux. ..Nous pouvons enfin nous débarrasser de nos bagages.

Ensuite, nos charmantes guides nous entraînent dans le centre ville pour une présentation rapide de la place principale de la ville et ses monuments avant de nous emmener déguster une bière, et, pour ceux qui le désirent, commander leur repas (il est 17h !). Beaucoup se laisseront tenter !

Retour aux chambres, sauf pour Bernard, Jean-Yves et Marie-Agnès, Sylvie et Hervé qui doivent encore récupérer leurs véhicules chez leurs hôtes respectifs avant de regagner pour de bon cette fois leurs chambres à la cité universitaire. Le sommeil ne se fera pas attendre après cette journée fatigante mais bien remplie !

Article suivant Article précédent