De Langeais à Montlouis Etape du 17 juillet

, par Christine, Maryvonne

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Départ en file indienne comme d'habitude Une belle discipline qui vaut photo La Loire sous tous les angles et… … encore la Loire et un de ses nombreux ponts Petite pause conviviale Partage de la route avec des cavaliers Le château de Villandry Ses superbes jardins potagers et … … ses jardins d'agrément On prend de la hauteur pour combler le regard Vue plongeante sur le château Vue plus panoramique du château L'intendance est toujours efficace Après-midi haut en couleurs Arrivée au centre équestre Il ne faut pas oublier la vaisselle du midi Belle salle en surplomb du manège où l'on médite

Après un petit-déjeuner copieux servi à la terrasse du restaurant-hôtel de Langais, notre groupe cycliste s’équipe avec la tenue habituelle, gilet jaune plus une couche pour certains car le temps s’est un peu rafraîchi après un orage nocturne. Nous avions tellement transpiré hier !

Traversée de la Loire pour suivre la rive sud (rive gauche pour les puristes !) sur une levée d’où nous pouvons contempler les bras de ce fleuve majestueux. Pause photos, à un emplacement panoramique et continuation vers Villandry poussé par un vent favorable qui facilite bien notre progression. A part quelques ondées très passagères, comme disent les météorologues à la télé, le temps est propice pour pédaler sans peine. Et puis, au bout d’une semaine, nous sommes rôdés !

A Villandry où nous arrivons vers 11 heures, la pluie s’y met. Juste le temps d’attacher les vélos et de se précipiter à l’intérieur du château pour la visite guidée. Un château où toutes les pièces sont meublées avec du mobilier d’époque, enfin pas tout à fait, car si la construction du château date du XVI siècle, le mobilier est essentiellement de style Louis-Philippe. Nous admirons également des tableaux de Goya, particulièrement photographiés par Hervé, notre reporter officiel. La météo ne nous permet malheureusement pas de flâner dans les jardins. Nous nous contentons de les admirer depuis le belvédère du château.

Après le casse-croûte pris dans un petit jardin public déniché comme toujours par Richard, le temps s’assagit, il ne pleut plus et avec un vent toujours favorable, (merci Eole), nous progressons vers Tours par le chemin de la Loire en vélo bien fléché jusqu’à maintenant. En principe, nous devrions contourner cette grande ville sans problème. Un petit arrêt sous un pont-route pour attendre la fin d’une averse et continuons notre route par les pistes cyclables du sud de l’agglomération. Pas de problème pour débuter avec la carte bien étudiée par Sylvie. La suite est plus compliquée ! A un giratoire nous sommes obligés de mettre pied à terre, la fin de la piste n’étant pas signalée et la route à prendre étant étroite et empruntée par des poids lourds. Après environ 600 m et en demandant notre chemin, nous pouvons enfourcher nos vélos en nous dirigeant vers le centre-ville par des pistes cyclables pas très bien signalées, (Tours n’est vraiment pas championne pour faciliter les déplacements à vélo !) Passage devant l’Hôtel de Ville, on tourne à droite pour passer devant la cathédrale où nous faisons halte afin de confirmer notre rendez-vous avec "sir’ Roger qui avait convenu de nous attendre à la sortie de Tours pour nous guider jusqu’à Montlouis : Nous parvenons effectivement à le rejoindre sous une rocade le long de la Loire et nous voilà repartis sous un ciel toujours chargé mais qui nous épargne des averses. Pistes cyclables, cette fois bien signalées, et nous parvenons au centre équestre de Montlouis, terme de notre étape.

Article suivant Article précédent