Arrivée dans le Golfe du Morbihan La randopéenne 29 avril 2012

, par Christine, Denis

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Arrivée au gîte, on a le moral ! Le groupe enthousiaste malgré la grisaille A l'abri au Crouesty Le repas nous attend sous sous le barnum Repas apprécié avant la balade La première balade bretonne

Dimanche 29 avril 2012 à 11h30 : le convoi formé de cinq véhicules plus le fourgon d’André R. arrive au gîte du Moulin Vert de Tumiac. Ce gîte est agréablement situé à 2 km du bourg d’Arzon à l’extrémité de la Presqu’île de Rhuys. Pluie, vent ! Que faire en attendant que les installations du gîte soient libérées pou le repas ? Nous partons en voiture pour le port de plaisance du Crouesty. On y reste environ trois quart d’heure à visiter les magasins sous les galeries marchandes. On s’abrite comme on peut !
Retour au gîte à 13 heures pour un buffet froid pris sous le barnum après l’apéro, (le vin d’écorce est très apprécié ! On en reprendra !) Nous nous installons ensuite dans les chambres. Répartition dans 3 dortoirs rustiques mais après les randos, on dormira bien ! L’intendance suit dans la foulée : la cuisine du gîte est aussitôt remplie des provisions, boissons et ustensiles divers nécessaires pour tout le séjour.
Le programme prévoit une petite marche pour visiter le moulin à Marée de Pen-Castel. 26 marcheurs (euses) partent à 16 heures sous une pluie intermittente et un fort vent. La visite de ce moulin, (il n’y en a que deux en France) est commentée avec beaucoup de détails par une jeune hôtesse. Pour l’anecdote, on apprend que le moulin a été racheté en 1992 par le Conseil Général du Morbihan pour la somme symbolique de 1€. En réalité 100€, ça reste symbolique ! On peut voir au travers d’un plancher transparent le flux ou le reflux du courant provenant de l’étang de Pen-Castel vers le Golfe du Morbihan.
Sur le chemin du retour, petite grimpette sur la butte de César qui de ses 32 m (exactitude non garantie !) domine les alentours. Avec la pluie qui se calme un peu, nous sommes de retour au gîte à 18h30.
Le dîner sera préparé par Colette. Spécialités Réunionnaises (rougail : lentilles, saucisses aromatisées aux essences de là-bas) Pour Colette : Hip, hip, hip… !
Après ce repas plantureux, il nous faut éplucher les pommes de terre pour le pique-nique de demain. Après un café pour certains, des tisanes pour d’autres, on se dirige vers les dortoirs peu après 22 heures.

Article suivant Article précédent