Randonnée à Suscinio La randopéenne 1er mai 2012

, par Christine, Denis

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Château de Suscinio Pique-nique Balade vers la pointe de Penvins et sa chapelle Impossible de résister au bain de pieds Retour sur des planches au dessus du marais Les invités du jour disent au revoir Le jambon mogettes va faire des heureux

Mardi 1er mai 2012, après une nuit réparatrice, y compris pour les joueurs de tarot, et un petit-déjeuner, toujours copieux, nous partons à 9h30 pour visiter le château de Suscinio. Nous y retrouvons Michel et Maryvonne et deux amis qui viendront passer la journée avec nous. Ce château au cœur des marais était une véritable ruine jusque dans les années 60. Pendant 2 heures, un guide particulièrement érudit nous raconte toute l’histoire du château depuis sa construction entre les 12 et 13èmes siècles. Arrêt dans les 3 étages avec découverte de magnifiques carrelages, (les plus anciens retrouvés en France, paraît-il) récupérés de l’ancienne chapelle démolie. On apprend entre autres choses qu’au Moyen-âge, les assiégés du haut des mâchicoulis ne jetaient pas de l’huile bouillante ni du plomb fondu, comme vous l’avez peut-être appris à l’école, mais tout simplement des pierres sur les assaillants, et…ça faisait très mal ! (aux assaillants !) Nous pique-niquons dans le parc du château. Pas très chaud, le vent souffle mais le soleil est là. C’est l’essentiel.
13h30 : départ pour la ballade du jour qui nous mène, après un passage sur des passerelles pour éviter de nous mouiller les pieds, vers la plage de Penvins. Nos amis Tchèques et Polonais, ne voyant la mer que très rarement, préfèrent rester sur le bord de mer pour s’imprégner de l’iode, des varechs, des coquillages…
Le groupe se dirige vers la chapelle et la pointe de Penvins par bord de mer de la longue plage de sable. Le soleil brille, la vue sur l’horizon où l’on aperçoit les iles de Houat et Hoëdic est magnifique. Retour au parking du château vers 17h30, ce qui nous a fait parcourir environ 12 Km. Pas mal le jour de la Fête du travail, (du vrai ?)
Retour au gîte pour un dîner Vendéen (jambon grillé – mogettes) préparé par des experts, Christine et Roger.

Article suivant Article précédent