Vendredi 5 juillet La transhumance

, par Christine

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Montée vers le plateau du Bénou Chardons La montée Marithé et Odile avec le berger Jean-Paul et un berger Le goudron Le marquage Cheval vache vaches faisans Traversée du ruisseau Pique-nique au Bénou Béatrice et Francis Hélène en transhumance... Hélène en transhumance... Jean-Marc en transhumance.... Les chevaux Pause la sieste de Marie-Thérèse

Vendredi, nous voulons profiter de la transhumance de toute la vallée d’Ossau.


Les bergers partent dans la journée, de tous les villages qui jalonnent la vallée et se dirigent vers Bious Artigues au Sud en passant par Laruns pour gagner les alpages tard dans la nuit. Les défilés d’animaux (vaches, moutons et chevaux) durent toute la nuit, ce qui engendre des festivités, notamment à Laruns. Sur le conseil de Jean-Louis nous décidons d’assister au marquage des animaux sur le plateau du Bénou. Depuis le gîte nous partons à pied le matin pour grimper.

Superbe journée, nous croisons beaucoup de troupeaux de vaches de races différentes et aussi les chevaux. Nous sommes baignés dans les odeurs et le son des cloches (très belles). Chacun y va de sa petite discussion avec les bergers.

Le marquage se fait dans un enclos avec du goudron.

Il y a une grande variété de races…

Nous continuons notre parcours sur une vaste étendue herbeuse et nous avons la surprise d’assister à un ballet de vautours au dessus de nos têtes. Pour eux c’est aussi le repas, ils se régalent d’une vache morte. C’est assez impressionnant.

Nous décidons de faire comme eux avec notre pique nique mais on les dérange ! Nous prenons soin de nous asseoir sur des tissus fournis par Odile pour éviter les tiques.

Nous sommes seuls, près d’un ruisseau où frétillent quelques alevins. Les grandes étendues nous renvoient un silence qui laisse la part au rêve loin de l’agitation du monde…

Petite pause dans la descente lors du retour au gîte. On attend les moutons qui ne viennent pas mais on apprend la réussite au bac d’Elsa. Hourra solidaire général. Marie Thérèse en profite pour communier avec la nature…