Chabařovice - Würzburg – Zwingenberg Étape du 28 juillet

, par Sur Les Pas d’Iga

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Campement rustique mais confortable à Chabařovice Petite halte dans la ville de Würzburg Les allemands connaissent aussi les Bicloo ! Les toits de Zwingenberg Horst aux fourneaux ! Soirée inoubliable, avec Rosemarie, Regina, Horst et Rolf

Après une nuit paisible au camping de Chabařovice, à peine troublée par les trains de nuit Tchèques passant à proximité, nous prenons le petit-déj à 7H30. Notre campement dans les chalets en bois est rustique mais confortable et l’accueil des propriétaires est chaleureux et serviable.
Au moment de partir, Joëlle et Francis leur demandent s’ils ont une connexion internet pour envoyer nos CR car nos lecteurs semblent impatients de nous lire, Sébastien notre antenne chapelaine, nous transmet leurs messages.
Le propriétaire du camping emmène Francis à son domicile pour lui permettre d’utiliser sa ligne internet, et le voici, assis dans le jardin, devant l’ordinateur, et surtout face à un nid de cigognes. Les comptes rendus sont enfin envoyés.
Pendant ce temps-là le reste de la troupe vaque à ses occupations respectives, les garçons aux histoires drôles à deux balles, excepté Jean-Paul qui noircit son carnet, Joëlle, Christine et Sylvie aux SMS et programmation des GPS.
Après le petit-déj, un arrêt au « Penny-Market » de Ústí nad Labem afin de dépenser nos dernières couronnes, en spécialités tchèques. Quelques difficultés à la caisse, car les prix demandés ne correspondent pas exactement aux prix affichés dans les rayons. Ils étaient hors taxes !
Le minibus bleu prend régulièrement la tête du convoi, les conducteurs ont adopté une conduite à la polonaise (2 roues sur le trottoir, 2 roues sur la chaussée) ou ne suivent pas les indications du GPS afin de contourner des routes en travaux et empruntent des détours pittoresques. Nous repartons ensuite par l’autoroute en direction de la ville allemande « Dresden », distante seulement de 65 kms. La frontière avec l’Allemagne, toute symbolique, est située en haut d’un col de 570m. On comprend le sens de l’appellation « Suisse Saxonne » donnée à cette région frontalière. Trafic intense sur « l’autobahn », surtout des poids-lourds. Le paysage agricole diffère beaucoup de celui de la Tchéquie et de la Pologne : ici, des champs de céréales s’étendent sur des centaines d’hectares.
Une pause-café vers 11H sur une aire de repos où nous stationnons à côté d’une curieuse petite caravane tractée par une Berlingo. C’est un couple de Hollandais de Gouda qui termine son séjour en Allemagne. Ils parlent un peu le Français et surtout l’Anglais. Donc, pas de problème pour la communication.
Après cette pause, direction sur Würzburg où nous arrivons vers 14H. Tour du centre-ville (« zentrum »), avant de trouver un parking pour stationner nos véhicules. Casse-croûte à proximité, dans le petit jardin public où des guêpes nous agressent. Joëlle est victime d’une piqûre mais Jean-Marc s’improvise chirurgien en extrayant le dard à l’aide de son canif (ou plutôt la pince à épiler dudit canif !). Un peu de vinaigre pour désinfecter et l’incident est clos.
Après ce rapide casse-croûte, nous nous donnons 1H30 pour visiter cette belle cité traversée par le Main. Beau temps chaud, orageux. Beaucoup de monde dans les rues avec beaucoup de personnes qui, comme à Dresde, se déplacent à vélo. Les trams sont nombreux.
Nos minibus sont un peu capricieux : après le véhicule bleu, voici le blanc qui affiche son voyant orange et déclenche la conduite sur route glissante ce qui nous ralentit et bloque l’accélération. La solution pour annuler le système est de redémarrer le moteur.
Enfin, nous espérons rejoindre l’auberge de jeunesse de Zwingenberg pour 18h où nous attendent Régina, Rolf, Rosemarie et Horst. L’auberge est située à flanc de montagne, nous y accédons par une ruelle pavée et étroite, nous hésitons à nous y engager. Guy part en éclaireur, finalement nous passons. Nous déchargeons nos valises des minibus rapidement pour rejoindre nos hôtes dans la cour ombragée où nous attendent des grillades, des salades et autres collations. Les retrouvailles avec nos amis allemands sont des plus agréables, nous échangeons sur notre voyage, nos projets et partageons des moments de rire. Nous faisons une promenade digestive dans le village ; le point de vue sur les maisons et les montagnes est magnifique. Une soirée, pleine de souvenirs évoqués, qui se termine après maintes effusions.

Article suivant Article précédent