De Czyżów Szlachecki à Bychawa Étape du 23 juillet

, par Sur Les Pas d’Iga

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Traverser la Vistule à Zawichost ? l'état du bateau n'est pas engageant ! Rencontre et échanges avec un paysan à Borów, le 2 février 1944, 806 polonais exécutés par les SS L'église de Zaklików Le nom de cette ville sur un scrabble ? trop drôle ! Ilona et Marek nous attendent Ballade culturelle avec les cyclistes de Bychawa Orphelinat datant de 1926 Les familles d'accueil nous attendent Accueil à la Mairie de Bychawa

Petit déjeuner 7H30. Pas de café pour les amateurs de petit noir. Après moult réclamations, ils finissent par être servis à la terrasse : en attendant le départ, petits jeux sur le manège et le petit train dans la cour du château à la grande joie de Jean-Paul. On part à 8H30 vers Zawichost où l’on essaie de traverser la Vistule.Pas moyen : Trop d’eau. On doit transiter par Annopol.
Arrivée 9H25 à Borów. Déchargement des vélos. Dans le village, rencontre avec deux paysans et un enfant sur leur charrette. Remise d’un gilet spécial « Sur les Pas d’Iga » comme cadeau souvenir. Puis, visite du cimetière avec le monument commémorant le massacre de 806 habitants du village le 02/02/1944 par les SS. On y rencontre un homme qui avait 6 ans à l’époque et dont le père a fait partie des victimes.
On repart à 10H pour Zaklików par une petite route tranquille entre les forêts de pins et de bouleaux, sol très sablonneux.
Arrivée 11H après 15 Kms. Traversée, du marché à pied. Pause -café, un peu “arrosé ” par Sylvie (elle met de l’eau dans son café, la bouteille d’eau de vie offerte par Květa est banalisée d’où la confusion). André pendant les courses a rencontré une dame parlant Français qui va passer ses vacances en Bretagne. Rapide visite du bourg avec son église en bois et ses plaques funéraires sur les murs. Étonnant non ?
Départ pour Zakrzówek dernière étape avant Bychawa, où nous arrivons à 12H30 pour le pique-nique pris sur une grande place avec pelouse, bancs, sanitaires à proximité, bref, tout le confort. A signaler une chute de Richard sans gravite de son tabouret sur la pelouse. Discussion de Francis et Béatrice avec des riverains qui s’étonnent de notre pacifique invasion.
Apres le café, descente des vélos pour notre dernière étape. Seulement 5 Kms pour rejoindre le lieu de rencontre avec nos amis de Bychawa. Le ciel est clair le vent nous pousse. 14H15, premier arrêt pour vérifier le lieu de RV.
A 14H55, Ilona qui sera notre brillante interprète, et Marek un guide très volubile, nous rejoignent. Puis, avec une escorte de 7 cyclistes de Bychawa, nous commençons un tour dans la campagne environnante : village de Rudnik en particulier.
Arrêts sur les petits chemins où les commentaires de Marek abondent : beaucoup de forêts peuplées d’ours et de loups jusqu’au milieu du 19eme siècle, puis défrichement et culture de la betterave à sucre. Histoire d’une vieille famille, les Kwalerski depuis 1870, et d’un prêtre, le Père Antony, curé dans les années 1920/29 qui a réalisé beaucoup d’œuvres sociales dans le pays.
16H30 : arrêt devant un orphelinat construit en 1926. Nous découvrons ensuite la plus ancienne propriété du pays entièrement construite en bois.
Reprise des vélos pour rejoindre notre ultime destination qu’il faut mériter, car la route grimpe. Nous arrivons devant la Mairie à 17H30 où nous sommes accueillis par un public nombreux et chaleureux. Bilan cycliste de l’après-midi : 21 Kms. Total journée : 36 Kms.
Accueil de notre délégation avec les familles d’accueil dans la salle d’honneur où Mr le Maire et les membres du Comité de jumelage nous souhaitent la bienvenue et un excellent séjour à Bychawa. Puis, Jean-Paul a prononcé ensuite une allocution traduite par Ilona : remerciements, rappel de l’origine de la Marche au Cœur de l’Europe, l’histoire d’Iga, la création de notre association “sur les Pas d’Iga” et souhait que nos amis Polonais, Tchèques, Allemands et Luxembourgeois puissent venir à leur tour dans notre région autour de Nantes.
Ensuite, Ilona nous appelle chacune et chacun pour nous présenter aux familles qui vont nous héberger pendant trois jours. Après quoi, il n’y a plus qu’à charger les vélos dans nos minibus. Nous allons les reprendre demain dimanche après-midi car une journée chargée nous attend d’après le programme détaillé de notre séjour qui nous a été remis.

Article suivant Article précédent