De Hradec Králové à Trutnov Étape du 14 juillet

, par Sur Les Pas d’Iga

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Les routes sont parfois difficiles mais.. ...elles sont l'occasion de rencontres comme ici avec Jirina Le Jardin de Bohême et ses champs de maïs Chaque région a sa bière : à Trutnov, c'est la Krakonos Le dragon de Trutnov a fini accroché dans le centre ville Découverte de la ville de Trutnov avec Jirina. Dans le lointain, la Pologne !

Compte rendu vu du vélo. Vélo : 11 participants sur 28 km. Intendance : 4 participants Dans la cité universitaire très confortable, la nuit a été un peu mouvementée à cause de la circulation intense qui débute au lever du jour dès 5 heures du matin. Après le petit déjeuner, très copieux, comme d’habitude, le groupe s’élance avec un bon quart d’heure de retard, c’est sans doute à cause du 14 juillet. Ce matin, les vélos ne circuleront pas en ville, ils sont montés dans les minibus. Nous ne visiterons pas la grande place de Hradec Kralové avec son beffroi, la Tour Blanche. Certains d’entre nous on pu visiter la ville la veille avant le diner. C’est à la sortie de cette ville de 100 000 habitants que commencera le défilé (14 juillet oblige) des gilets jaunes sur les vélos, après la réparation du pneu de Sylvie. Nous roulons sur les berges de l’Elbe d’abord goudronnées, puis le chemin devient rocailleux et un peu boueux. Après beaucoup de palabres pour connaitre la bonne direction, nous arrivons à Smirice où, bien sûr, nous attendent nos chauffeurs ravitailleurs avec café, brioche, confiture, un vrai régal.
En chemin, à la sortie du village de Skalice de 400 habitants, nous rencontrons Jirena. Elle est Tchèque, parlant français, surprise et heureuse d’échanger dans une langue qu’elle connait bien. Elle travaille à La Croix Rouge et maintenant, elle recevra les compte-rendus de notre voyage.
Depuis plusieurs jours déjà, nous circulons dans le « Jardin de Bohème » C’est une région agricole, avec de très grandes et belles parcelles de blé, d’orge, betteraves, colza, pommes de terre (brambory). Le maïs tchèque ferait beaucoup d’envieux parmi les producteurs français surtout cette année. Il est évident que l’agriculture tchèque a connu une grande évolution. Il y a quelques jours, nous avons vu un verger de plusieurs dizaines d’hectares avec l’écusson de l’Union Européenne à l’entrée. Nous traversons des villages avec des jardins bien fleuris et entretenus, entourés de palissades souvent en bois. Les nouvelles constructions aux couleurs vives, poussent à la sortie des villages.
C’est dans la ville fortifiée de Josefov que nous mangerons notre salade quotidienne. Les vélos un peu crottés monteront à nouveau dans les minibus après leur 25 km dans la campagne.
L’après-midi, nous visiterons l’ensemble architectural et sculptural de Kuks comprenant le château, des jardins et de gigantesques statues baroques représentant les vices et les vertus qui n’ont pas de pareil en Europe Centrale. Il y avait autrefois un hospice et des thermes aujourd’hui disparus. Matyas Bernard Braun est l’auteur de ces statues (Sculpteur des statues du Pont Charles de Prague).
Dans la soirée, nous arrivons à Trutnov, une ville de 50 000 habitants proche de la frontière polonaise. Jirina, une amie de Vera et Verka nous accueille et nous accompagne pour la découverte de la ville. Dans le parc de la ville, elle nous raconte la légende de Trutnov, en 1260, des enfants entendent des chants d’oiseaux dans la forêt, mais ne trouvent aucun oiseau mais un dragon qu’ils tuent avec des pierres. Ce dragon a ensuite été transporté dans le centre-ville, et on peut toujours l’observer accroché sur la façade d’une maison. Dans ce parc, est édifié un mémorial en souvenir de la guerre de 1866 qui a vu la victoire des Austro-Hongrois contre les Prussiens. En haut du parc, nous découvrons la ville mais aussi vers l’Est la montagne Kehonose avec le « Mont de neige » (Sniezka), point culminant de la République Tchèque à 1602 m. Nous redescendons dans la ville en longeant l’université agricole spécialisée dans la forêt. Notre promenade découverte se termine à la brasserie de Krakonos : la plus ancienne brasserie de tchéquie créée en 1582. Ailleurs comme en république Tchèque, les choppes contiennent 0,5 litre.
Après le repas pris à la cantine d’une école sport-étude, la soirée se termine en compagnie de Vera, Verka et Jirina avec une « petite prune ».
Dekuji (merci) et « Na shledanou (au revoir) » à Jirina et également à Vera et Verka pour avoir trouvé nos hébergements en République Tchèque.

Article suivant Article précédent