De Apach à Losheim am See Étape du 16 juillet

, par Bernard, Denis, Jean-Paul, Sylvie

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Les cyclistes avec Christiane avant le départ les boucles de la Sarre photo souvenir La pluie nous laisse le temps de monter les tentes

Les cyclistes sont désormais en Allemagne. Certaines côtes sont longues, plus de 5km. Au menu de la journée Biafine, Arnica et Auxerrois, mais pas en même temps !
Ils sont arrivés à Losheim Am See. Losheim Am See se situe entre Orscholz et Oberthal. Les cyclistes séjourneront pour la nuit au camping (ACSI Eurocamping Zum Stausee).
Au programme visite des boucles de la Saar, du magasin d’usine Villeroy et Boch…. Nos cyclistes ont parcouru à ce jour 950 km, et ont pédalé 17 jours. La moyenne journalière de nos cyclistes est de 55,882353 km/jour. Admirez la précision du calcul communiqué par SMS par les cyclistes.

Christiane, la femme de René, nous apporte le petit déjeuner dans la salle polyvalente où nous avons dormi. Les cyclistes sont accompagnés par René et André qui ouvrent la route, en faisant monter la moyenne horaire.
Cela grimpe dès le départ. Première pause allemande à Perl, dernier regard sur les deux pays (France, Luxembourg).
La route redevient enfin plate ! Détour à Borg sur la villa romaine reconstruite. Il est trop tôt pour la visite. Nous poursuivons vers Orscholz par une route forestière un peu vallonnée. Nous nous retrouvons avec les chauffeurs pour admirer les boucles de la Sarre, série de photos souvenir du panorama superbe.
La visite du magasin Villeroy et Boch a remplacé la sieste, la vie n’est pas facile...
D’autant que le redémarrage est rude, car une côte de plus de 2 km accélère la digestion. Jean-Paul, dopé à l’arnica, prend la tête jusqu’à l’arrivée dans un train d’enfer. La recherche du camping est laborieuse pour certains, on peut donner des noms sur demande individuelle.
René nous offre gentiment un pot avant de nous quitter. Il repart pour Apach à vélo ! Merci les gars d’Apach.
La pluie nous laisse à peine le temps de monter les tentes tranquillement.
Ce soir, c’est jour de fête, nous avons droit à l’apéro et il n’y a pas de pâtes au menu.

Article suivant Article précédent