De Gaubertin à Souppes-sur-Loing Étape du 5 juillet

, par Denis, Jean-Paul, Sylvie

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Les canons à eau en action La douche des cyclistes Petite leçon de botanique Sur le bord du canal.... le camping municipal, notre résidence pour le week-end La résidence des cyclistes au camping Jean Paul et Denis au fourneau Le repos des cyclistes

A 8h, il fait plutôt frais dans cette immense plaine et pourtant les canons à eau sont déjà en action sur les pommes de terre, les betteraves et le maïs. Sur la route, les cyclistes doivent faire attention au retour rapide du jet d’eau s’ils ne veulent pas recevoir la douche.
Le vent nous pousse et nous roulons bon train. (pas l’aérotrain). A Mondreville, un ancien du village nous explique en quelques minutes l’évolution de ce milieu rural : « avant la guerre dans la commune : il y avait 65 agriculteurs pour 2000ha, aujourd’hui sur la même superficie, il en reste 7 ».
Il y avait une école, une épicerie, une boulangerie, un hôtel, deux maréchaux-ferrants et un horloger, aujourd’hui plus un seul commerce. Les jeunes sont partis à Paris, aujourd’hui les gens de la ville reviennent dans le village mais il n’y a plus d’animations comme avant. Cet ancien, qui a fait la guerre et connu toutes ces sauvageries, garde un regard très positif sur les relations entre les peuples et nous conforte dans notre périple à la rencontre des habitants.
Tout au début de l’après midi juste avant l’orage , nous descendons à Souppes-sur-Loing en longeant la cheminée de la sucrerie et les tours des silos à blés : les deux mamelles de la région.
Sur le bord du canal le camping municipal deviendra notre résidence pour le week-end.
Ce parcours Gaubertin vers Souppes-sur-Loing au kilométrage limité, 31km, nous a perturbé dans notre organisation, nous n’avons pas prévu l’approvisionnement du midi. Un bol de café en poudre, du vieux pain beurre ayant eu un chaud et froid fera l’affaire. Fabienne la gérante du camping nous annonce : pizza à volonté pour dîner, chouette !

Article suivant Article précédent