De Pouilly-en-Auxois à Dijon Etape du jeudi 8 mai 2014

, par André, Jean-Marc, Joëlle, Nicole, Richard, Sylvie

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Châteauneuf, vu par André et Richard Pour Jean-Paul Châteauneuf, vu par les cyclistes Traversée de Dijon

Bilan de la journée : 65 km , vitesse moyenne : 16 km/h hors traversée de Dijon

Au départ de Pouilly en Auxois, petite halte devant le tunnel délimitant le partage des eaux Seine-Rhône, construit sous Napoléon (voir photo). Espoir, aujourd’hui, les écluses seront descendantes !
Mais surprise, il faut passer sous l’autoroute, et pour cela , plusieurs belles grimpettes nous attendent. Le vélo de Nicole déraille, Sylvie sort ses gants et met les mains dans le cambouis.
Pendant ce temps, Jean-Ray, emporté par son élan, s’engage sur un chemin à chèvres et file comme l’éclair ! Il n’avait pas vu le petit logo (ZIG) indiquant qu’il fallait tourner à droite.
Le groupe retrouve le "bout du tunnel" et attend Jean-Ray qui redescend avec Jean-Marc.
L’incident est vite oublié, nous abordons la descente et nous filons vers la pause-café à Pont d’Ouche. Pendant ce temps-là, André et Richard visitent Châteauneuf-en-Auxois, village perché sur une colline.
Un tractopelle pose des protections pour les berges, même un 8 mai !
Pour boucler nos 40 km du matin, nous déjeunerons à Sainte-Marie-sur-Ouche. La piste cyclable serpente entre le canal et l’Ouche. Pendant le déjeuner, une péniche passe lentement (écluse oblige) devant nos yeux (voir photo).
Les 20 derniers kilomètres bitumés (enfin !) sont vite avalés. La piste circule toujours dans la vallée de l’Ouche entre la voie ferrée et l’autoroute. Nous avons traversé Dijon, quasi-désert, avant de rejoindre le Centre d’Hébergement où nous bénéficions d’une confortable chambre double (même Jean-Marc). La moitié du groupe part se promener un peu dans Dijon, pendant que les autres immortalisent la journée dans ce compte-rendu !

Article suivant Article précédent