De Tonnerre à Montbard Etape du mardi 6 mai 2014

, par Denis

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

Total km de la journée : 64 km à 14,9 km/h de moyenne.

A 8H55 pétantes, nous quittons le camping de Tonnerre où tout le monde a passé une nuit paisible et reposante dans de confortables mobiles-home. Température agréable mais le temps est couvert. Le chemin est désormais goudronné, donc plus roulant, la moyenne devrait s’améliorer.
Le premier arrêt s’effectue au bout de 40 minutes seulement pour admirer le château Renaissance de Tanlay un peu à l’écart du canal. C’est mardi, le jour de fermeture des musées et châteaux, mais une gentille dame nous ouvre les grilles pour qu’on puisse prendre des photos à l’intérieur de la cour. Ce château, construit pat un architecte Italien est surtout visité parait-il par des compatriotes. Normal !
Nous repartons à 10H15 après un petit café stimulant. Peu de temps après, nouvel arrêt. La pluie qui menaçait finit par tomber. Il nous faut bâcher et caper. Elle tombera jusqu’à 1H45 environ. Pas trop méchant ! On en a vu d’autres ! Visite d’un autre château Renaissance à Ancy-le-Franc un peu à l’écart du canal. Un ¼ d’heure d’arrêt seulement pour photos et grignoter quelques gâteaux secs et il faut repartir car l’endroit n’est pas du tout favorable pour le pique-nique. Il nous faut re-pédaler. Heureusement la pluie a cessé et le chemin est toujours aussi roulant au bord du canal surplombé sur notre gauche par de hautes falaises. De temps en temps, des hérons prennent leur envol devant nous. Bref nous progressons mais l’heure avance et nos estomacs commencent à crier famine ! Et c’est à Cry-sur-Armançon au bord de la rivière parallèle au canal que nous arrivons à 13H40. André et Richard nous ont préparé une salade composée très reconstituante avec melon en entrée. Nous avons effectué plus des 2 tiers de l’étape et comme le temps est à nouveau sec et beau, nous pouvons nous relaxer au bord de l’Armançon avant de repartir à 15H. Le coup de pédale est toujours efficace après cette longue pause, et un seul arrêt devant la Grande Forge de Buffon génial savant visionnaire préindustriel du 18éme siècle. Nous atteignons Montbard vers 16H30 et après quelques hésitations à l’entrée de la ville, nous entrons sur le terrain de camping municipal où nous attendent Richard et André qui nous remettent les clefs des 3 mobiles-home. Il nous faut encore presque un km d’une rude grimpette pour accéder enfin à l’arrivée à 16H50.

Article suivant Article précédent