De Migennes à Tonnerre Etape du lundi 5 mai 2014

, par Denis

Album photos

AIDE Pour afficher le diaporama, cliquez sur une des photos

47 km à une moyenne raisonnable de 14 km/h

Après les ultimes préparatifs (montage des sacoches, gonflage de pression de certains pneus...) nous quittons le camping de Migennes à 8H55 par un ciel radieux. La journée s’annonce splendide ! Premier arrêt à Brienon-sur-Armançon. Maryvonne nous rejoint. Ayant oublié son casque, elle a dû en acheter un au Leclerc de Migennes. Pause café et visite de la curiosité locale : un lavoir du 18ème siècle. Photos, et on repart vers St-Florentin où le pique-nique est prévu. Arrivée peu après 12H sur un terrain idéal : bancs, abri en cas de pluie, mais le temps étant toujours au beau fixe, certains « farnientent » et d’autres visitent la localité. Le repas est, comme toujours sain, diététique : salade composée, fromage régional Brillat-Savarin (75 % de matière grasse ! Mais on élimine !). Le Chaource sera pour ce soir. Rencontre avec un groupe de cyclos qui se rendent à Troyes et, surtout un cycliste solitaire en autonomie complète se rendant au....Danemark. Poids du vélo : 50 Kgs ! Chapeau !
On repart à 13H25, le chemin est plus difficile à cause de la végétation abondante qui nous oblige à « slalomer » quelque peu. Pause à l’écluse de Germigny où nous discutons avec les éclusiers qui ouvrent les portes pour laisser sasser un bateau de croisière et un curieux engin avec des roues à aube. Il s’agit d’une « faucardeuse » qui à l’aide d’un tapis roulant à l’avant du bateau, élimine les herbes et détritus qui s’accumulent à la surface du canal. Travail indispensable pour l’équilibre écologique et la propreté du vénérable canal. Nous avons encore 20 kms jusqu’à Tonnerre. Il commence à faire chaud mais le coup de pédale est toujours aussi efficace, le chemin toujours aussi encombré de végétation et un peu « tôle ondulée ». Les cyclistes sont arrêtés une première fois par des travaux de consolidation de la berge, exécutés par un tracto-pelle, une seconde fois par une vache ayant quitté son pré pour rejoindre le chemin de halage. Arrivée au camping idéalement situé tout près du canal à 16H40.

Article suivant Article précédent