Autour de Sancerre 30 avril 2013

, par Sylvie

Logement : Camping de St Thibault- sur- Loire près de St Satur
Itinéraire : autour de Sancerre
Dénivelé : - 355 m + 355 m

Randonnée pédestre sur les collines autour de Sancerre et visite de la ville de Sancerre

Nous logeons à Saint-Thibault qui est situé en bord de la Loire, au pied de la colline sancerroise, à 5 km de l’A77 et à une altitude d’environ 147 m, où se trouvent de vieilles demeures. La véloroute « La Loire à vélo » passe le long des quais.
À l’ouest, le village vigneron de Fontenay, décoré de ses luxuriants coteaux avec ses caves souterraines, est un autre faubourg de Saint-Satur.
Saint-Thibault était un village de mariniers de Loire. Le port était le principal lieu d’embarquement des vins du Sancerrois.

Après une nuit pluvieuse, nous nous levons dans un mobil home un peu frisquet, l’alimentation électrique du chauffage est coupée de minuit à 9h. Inutile de vous dire que les lèves tôt pestent car pas moyen d’allumer la gazinière pour faire le café, pas d’allumettes à notre disposition, il n’y a pas de fumeur dans le groupe. Grâce à l’efficacité de Dédé, le courant revient vers 8 heures.
La veille au soir, nous avions décidé de faire 2 groupes : 1 à pied, 1 à vélo. La météo de ce mardi 30 avril étant peu encourageante, nous décidons de tous partir à pied mais toujours en 2 groupes. Les plus courageux partent vers 9 heures reliant Sancerre par Ménétréol-sous-Sancerre par le circuit de la Loire à Vélo et le GR31 à travers les vignes. Les autres, après une partie de belote pour certains passionnés, partent vers 10h30 et prennent la route principale de St Satur à Sancerre, dont la circulation est importante.
Nos intendants nous ont trouvé un petit resto sympa avec au menu coq au vin, pommes de terre, ou sauté de poulet, tagliatelles et comme dessert, tarte au citron meringuée, ou crumble accompagné d’un vin de pays sancerrois.
A la sortie du restaurant, vers 14 h, les plus courageux du matin repartent directement à St Thibault par la route indiquée par l’office du tourisme, route goudronnée très peu fréquentée et les autres partent faire la visite de Sancerre en suivant le fil d’Ariane matérialisé par un trait rouge.
Les origines de la ville remontent à l’époque romaine. Les rues ont conservé leur tracé médiéval, étroites et tortueuses et souvent en pente rapide. On peut découvrir les maisons du XVème siècle en pierre de taille, d’autres à colombages, certaines avec des tourelles, des fenêtres à meneaux, des médaillons incrustés dans les façades ainsi que la Maison de Sancerre où l’on rentre dans l’univers des vignerons sancerrois. Cette ville, juchée à 312 m d’altitude domine la Loire 150 m plus bas où l’on peut découvrir un horizon de 40km : mais aujourd’hui, les panoramas étaient un peu bouchés par la pluie battante et incessante de la journée. La pluie s’interrompant, arrivés au camping, Béatrice et Francis décident d’aller au petit village de Menestréol-sous-Sancerre à 3,5kms de là. Une heure ½ après, ils reviennent au bungalow tous trempés comme tous les copains, d’ailleurs
Dans la soirée, Laure JUVET œnologue, nous a présenté les différents cépages et terroirs de la région et nous a initié à la dégustation de vin de Sancerre rouge, Reuilly vins rosés secs, Menetou-Salon, Pouilly Fumé et Sancerre élevé sur silex… Cette présentation a été unanimement appréciée.