2006 Visite de Vera, Verka, Martin

, par Bernard

Vera, Verka et Martin arrivent le vendredi 14 juillet au soir à La Chapelle sur Erdre, ils viennent de Chateaubriand où ils ont été accueillis par des professeurs du Lycée de cette ville jumelé avec un lycée de Plzen.

Etant données les conditions climatiques (il fait plus chaud qu’à Plzen !) et les souhaits de nos invités, un élément s’intègre tout naturellement dans notre emploi du temps : l’EAU ! Alors où trouver cette eau ? Sous le robinet et la pomme de la douche. Mais aussi sur la côte et dans les étangs.

Afin de concilier sport, tourisme et découverte, nous voilà donc partis le samedi matin en direction de l’île de Noirmoutier. Un petit détour par Chaland en vue d’éviter les bouchons et nous permettre de faire trempette à la plage des Tonnelles et nous voilà en appétit pour pique-niquer en forêt de Notre Dame de Monts. Pas le temps de faire la sieste si nous voulons passer le Gois les pieds au sec. Nos amis sont intéressés par le site et curieux de rencontrer les pêcheurs de palourdes, séances photos et nous partons vers la pointe de l’Herbaudière, visite du port. Avant de reprendre la voiture avec climatisation artisanale (vaporisateur du commerce) nous restons un long moment sur la plage.

Dimanche matin, à peine remis des 220 kilomètres de la veille en Kangoo nous décidons de passer une matinée tranquille sur le sentier de l’Erdre vers la Gascherie et de suivre la Loire l’après midi. Après une pause pour admirer le magnifique panorama sur la Loire à Champtoceaux, telles des anguilles nous filons vers le l’étang aménagé d’Oudon où nous alternons baignade et repos sur l’herbe au son du djembé. L’évaporation produit du froid, ça tombe bien !

Lundi matin, l’empereur… (pardon)… Jean-Paul C. , Vera, sa fille, son fils et Bernard partent visiter les marais salants, Gabriel, le frère de Jean-Paul nous attend à 16 heures du coté de Saillé. La visite du Croisic s’impose, c’est le matin, il fait encore frais et nous marchons jusqu’au bout de la jetée. La baignade est prévue avant le pique-nique mais les maillots de bain de nos amis tchèques sont restés dans le sac vert, lui-même resté dans la chambre !! Qu’importe, nous trouvons des solutions "d’infortune" (les maillots de bain sont très chers dans les magasins du Croisic en juillet) après un épisode comique au sujet de la porte des sanitaires publics, nous apprécions la fraîcheur de l’eau sur la plage Valentin de Batz sur Mer. Bientôt 15 heures, aurons-nous le temps de trouver un coin agréable pour pique-niquer ? Notre guide et chauffeur du jour nous amène dans un parc ombragé avec table de pique-nique libre (évidemment à cette heure là !) et nous pouvons nous restaurer au son des flûtes et des tambourins !

Ponctuel, Gabriel, le paludier a réservé une partie de son après-midi à notre intention et sous un soleil de plomb, pendant plus d’une heure il va cueillir la fleur de sel et ramasser le gros sel tout en répondant à nos questions, une belle leçon sur le travail pénible de ces paludiers qui ont réussi à remettre en service 60% des marais salants de Guérande. Vers 17h30, retour à la plage Valentin avant la rentrée à La Chapelle sur Erdre en voiture climatisée cette fois, merci Jean-Paul !

Mardi matin, et si nous allions sur la côte ? Allons à Sainte Marie près de Pornic, à la plage du Porteau il est facile de se baigner quelle que soit la marée… et puis la sœur de Jacqueline habite tout près. Comme chaque jour, bain avant le pique-nique, nous nous restaurons à l’ombre des cyprès sur un sol très en pente qui nous oblige à nous installer sur deux rangs comme au cinéma les yeux tournés vers l’écran géant, on y joue " Vue imprenable sur la Mer".

L’après midi, Jacqueline va rendre visite à sa sœur accompagnée de Vera qui ressent vraisemblablement les conséquences de la chaleur de la veille. Verka, Martin et Bernard s’engagent pour une randonnée sur le chemin des douaniers. Vue la température, ils ne rencontrent aucuns autres marcheurs… Heureusement la mer est là toute proche et aujourd’hui, les maillots de bain sont là aussi !. Après le sable fin et l’eau claire de la veille, nous découvrons un autre aspect de la mer avec ses algues, ses cailloux et la remontée difficile pieds nus sur le ciment incrusté de petites coquilles d’huîtres d’une remontée de bateaux. Retour à La Chapelle, demain c’est la visite de Nantes et le pique-nique à La Gouërie.